Baie d’Halong, le joyau du Vietnam

baie halong

On est dans l’un des endroits les plus touristiques du Vietnam : la baie d’Halong près de Hanoi. Les voiles gonflées par les vents de mousson, les jonques ont longtemps sillonné la mer de Chine, avant d’être remplacées par des cargos à moteur. Leur élégante silhouette est associée à jamais à l’image du Vietnam éternel. Les voiles colorées, lattées à l’ancienne, ont fait leur retour dans la baie d’Halong.

Je vous invite à un voyage à bord d’un petit sampan, naviguant au milieu de rizières et de jonques, glissant sur les eaux vert émeraude, qui protègent la mystérieuse baie d’Halong, une forêt de silhouettes fantomatiques, enveloppées de brume.

Mystérieuse baie d’Halong

Certaines légendes racontent qu’un dragon, se battant avec les courants marins qu’il voulait domestiquer, aurait taillé la montagne avec sa queue, ne laissant émerger à la surface de l’eau que des rochers aux formes étranges.

La vérité est moins poétique mais aussi fascinante. Le labyrinthe aquatique, que l’on découvre aujourd’hui, se réduit à l’érosion du plateau calcaire et aux mouvements de la croûte terrestre, au cours d’une période géologique longue de plusieurs centaines de millions d’années.

La grotte des Merveilles

Les îles calcaires de la baie d’Halong abritent plusieurs milliers de grottes. La grotte des Merveilles, surnom donné par les Français, est l’une des plus impressionnantes.

Après les grottes cachées dans les profondeurs de la montagne, découvrez l’univers apaisé des lacs intérieurs.

L’eau de la baie d’Halong, est également propice à la perliculture. En effet, le courant permet un apport idéal en nourriture. De plus, le taux de sel est exactement ce qui convient. On ne ressent pas trop l’influence des courants d’eau douce.

La baie d’Halong tient toutes ses promesses. Chaque jour qui commence nous dévoile un autre visage de la baie d’Halong.

L’île de Cat Ba

Navigant au milieu d’impressionnants totems aux allures de dragon, direction Cat Ba, la plus grande des îles de la baie d’Halong.

La plupart des îles de la baie ne sont que des rochers abrupts et inhabités, mais Cat Ba offre un autre visage : des champs, du bétail et des villages d’agriculteurs. Malgré la médiocre qualité de la terre qui a poussé, au cours des années 1970-1980, un grand nombre d’habitants à l’exode, certaines familles font de la résistance et cultivent le riz, la patate douce et le maïs.

Depuis quelques années, certaines familles améliorent leur revenu avec l’arrivée des touristes. Les autres continuent à cultiver la terre, à faire de la pêche ou de l’ostréiculture.

Les jonques sont de plus en plus nombreuses à sillonner les mers d’émeraude de la baie d’Halong.
L’éblouissant spectacle, offert aux touristes, ne doit pas faire oublier que, derrière la carte postale, dans ce paysage minéral né il y a plusieurs millions d’années, vivent des hommes et des femmes attachés à un mode de vie et à des traditions ancestrales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!