Les ruines de Tulum : joyaux de la Riviera Maya

ruines tulum mexique

Le site archéologique de Tulum est selon moi la plus belle cité maya de la Péninsule du Yucatán. Un endroit paradisiaque où sont préservées les témoins de la grandeur de cette civilisation. Je vous invite à prendre part à l’envoûtement des ruines de Tulum et apprendre à découvrir les richesses de ce joyaux de la Riviera Maya.

Quand l’enchantement opère

La cité archéologique de Tulum a ce côté enchanteur que n’ont pas les autres cités mayas. Entre eau turquoise, plage de sable blanc et ruines sur fond de végétation côtière, le tableau est tout de suite idyllique. Au Mexique, seules les ruines de Palenque peuvent rivaliser avec cet endroit paradisiaque. Les ruines de Tulum m’émerveillent par leur beauté et me laissent quelques peu rêveur.

A l’époque j’habitais à une heure de Tulum, c’était l’endroit privilégié pour passer mes week-end. En plus, avec ma carte de résident, je ne payais pas l’entrée du site les dimanches. Alors autant vous dire qu’entre petite soirée à dormir dans des cabanes en bord de mer, petit restaurant pour manger un ceviche et visite des ruines, je ne me lassais pas de ces moments de détente.

Contrairement à d’autres sites archéologiques comme Chichen Itza et Uxmal, les ruines de Tulum n’ont pas été aussi bien restaurées. Très peu de construction sont encore sur pied. Cela n’enlève rien au charme du lieu, mais autant vous dire que la visite se fait assez rapidement. Le Temple du Vent est la plus imposante structure et la mieux conservée. Ce qui fait vraiment le charme de ce lieu, c’est le décor paradisiaque dans lequel se projettent ces ruines.

Malgré ce tableau paradisiaque, j’ai quand même entendu une fois un couple de français se plaindre :

« Finalement, ce n’est pas si beau que ça. Je m’attendais à mieux. »

J’avais presque envie de dire :

« Je respecte, mais dans ce cas là, ne prenait pas la peine de visiter le reste de la Péninsule du Yucatán, car vous risquez d’être déçu. »

La cité phare des mayas

Tulum mexique

De par sa position, la cité de Tulum est unique en son genre. Pourquoi les mayas ont-ils construit une cité aussi près de la mer, eux qui vivaient principalement en forêt et n’affectionnaient pas particulièrement les zones côtières ? En plus, il faut savoir qu’à l’époque l’accès au site n’était pas si facile car il fallait traverser les zones de mangrove, un territoire hostile pour les mayas.

Alors pourquoi avoir construit cette cité au bord de la mer ?

Tulum était un au lieu de pèlerinage pour les dignitaires mayas. Ils venaient honorées principalement le Dieu du vent. Le Temple du Vent est une construction particulière qui permettait de prévenir des tempêtes et des ouragans qui touchent souvent la région. Lorsque le vent se mettait à souffler un peu trop fort au travers de la construction, un son était émis, à la manière d’un souffle dans un coquillage. Encore une fois, les mayas nous prouvent qu’ils savaient maîtriser parfaitement l’architecture pour imiter la nature.

Lorsqu’une alerte était émise, il pouvait prévenir très rapidement la cité de Muyil située à quelques kilomètres au sud, près de l’actuelle Réserve de la Biosphère de Sian Ka’an. Un chemin fait de pierres blanches (Sak Bej) relie les deux cités. Ils allumaient ainsi un feu au sommet du principal temple de Muyil, pour prévenir les autres cités mayas de la région du danger qui arrivait. Tulum était aussi une place fortifiée, comme le prouve la muraille qui entoure encore le site.

Ruines, bikini et playa !

plage tulum

L’autre attraction du site archéologique de Tulum, c’est sa plage ! Et le dimanche beaucoup de locaux viennent se baigner sur la plage en contrebas des ruines. Cet endroit est vraiment magnifique, la mer vient jeter ses vagues sur le sable blanc et finissent leur course contre les rochers de l’imposante falaise. Alors qui ne voudrait pas en profiter ? J’ai moi même passé un 25 décembre à me baigner dans cette mer turquoise tout en admirant le Temple du Vent.

Par contre, j’ai été surpris par l’étonnante indécence des touristes qui traversent les ruines en bikini, short de bain et tongs, sans vraiment y porter attention. J’associe peut être malgré moi, ce genre de comportement à un manque de respect envers la civilisation maya. Chaque site archéologique est un sanctuaire, un lieu sacré, emprunt d’une âme qu’il faut respecter. C’est peut être vieux jeu, mais je pense qu’il ne devrait pas être autoriser de déambuler habillé de la sorte entre ces vestiges mayas. Mais bon… Bienvenue dans la Riviera Maya !

Mes conseils pour visiter les ruines de Tulum

Le site archéologique est situé à seulement 4 km du centre ville de Tulum, en bord de mer. Il est possible d’y aller à pied, bien que je ne vous conseille pas de vous y aventurer sous le soleil et avec une grosse chaleur. Vous risquez de ne pas pouvoir profiter de la visite. Vous pouvez aussi prendre le taxi pour vous rendre sur le site, bien qu’il soit un peu cher pour les touristes (environ $ 50 pesos la course, soit 2,85 €) ou bien louer des vélos pour la journée dans certaines auberges de jeunesse. Une piste cyclable vient d’être aménagée depuis le centre de Tulum.

Comme toutes les visites dans la Péninsule du Yucatán, elle s’apprécie mieux le matin quand il fait un peu plus frais. Cependant, une fois n’est pas coutume, je vous conseille une visite en fin d’après-midi, il fait chaud certes, mais il y a un accès à la plage, vous pourrez ainsi vous baigner et vous rafraichir. Vous profiterez aussi des meilleurs lumières du jour pour photographier le site.

Il faut compter $ 50 pesos (soit 2,85 €) de prix d’entrée pour visiter les ruines de Tulum. En plus de l’entrée au site archéologique vous pouvez accéder à la plage pour vous baigner.

Avant d’aller visiter les ruines de Tulum, je vous conseil d’aller manger au restaurant El Capitan, en plein centre-ville, pour goûter son excellent ceviche carabiñeo au lait de coco et fruits.

Qu’avez-vous pensez des ruines de Tulum ? Comptez-vous visiter cette cité archéologique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!