Les ruines de My Son au Vietnam

My Son Vietnam

A 1 000km au nord de Saigon, à Duy Phu dans la province de Quang Nam, quelque part en pleine forêt, nous sommes sur l’un des sites les plus incroyables du Vietnam. Les ruines du principal centre religieux du royaume des Chams, My Son est situé à l’ouest de Hoi an et au Sud Ouest de Da Nang. C’est un lieu incroyable, il y a une espèce de paix, c’est plus qu’un silence.

Un lieu de sagesse

C’est toujours ainsi, les temples hindous sont toujours construits dans des endroits isolés.
C’est l’espace des esprits, un endroit propice pour entrer en contact avec les dieux.
Et ce site est entouré de montagnes. Il n’y a qu’un chemin pour y accéder. On n’est pas perturbé par ce qu’il y a autour. Comme les montagnes forment un cirque isolé, alors on ne peut porter son regard que vers le ciel, les dieux.

Ici, entouré de ces formes et de ces motifs, quelque chose de puissant se dégage. Rien n’est jamais figé. Tout est dans un état de commencement perpétuel. C’est bien là toute l’idée de la philosophie hindouiste. On redoute l’absolu, car cela signifie la fin de toute chose.

Mon conseil pour mieux comprendre ce site, c’est de s’y promener lentement et longuement afin de réfléchir plus sereinement et de se laisser imprégner par toute cette sagesse.

My Son, le royaume des Chams

Le sanctuaire de My Son fut le berceau de la culture Cham.
Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1999, il a été endommagé par les bombardements américains. C’est un des sites les plus importants de la culture cham. Il a été construit au 4e siècle par l’empereur Bhadra Varman. C’est devenu un centre religieux, politique, et finalement la capitale du royaume champa.

Les Chams

Les Chams étaient un peuple de marins, de pêcheurs, de pirates. Un peuple qui rayonna à partir de ce qui est le centre du Vietnam, entre le 2e et le 15e siècle.
Les Chams n’avaient pas beaucoup de terres. Ils faisaient énormément de commerce par la mer toute proche avec l’Inde, et leur culture a été influencée par l’hindouisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!